Archives pour la catégorie Montage Chengdu Jian-10 Vigourous Dragon [Trumpeter 1/72]

Montage Chengdu Jian-10 Vigourous Dragon [Trumpeter 1/72]

Sam 25 Sep 2010 – 4:33

Salut,

Mon Berkut étant terminé, j’ai plongé dans mon stock… puis dans une grande perplexité. Après une longue hésitation entre un jet américain, un luft46 et un proto ricain à hélices… j’ai logiquement choisi un jet chinois !

Le J-10 (歼-10 jiān 10 ou Jianji-10) est un avion multirôle dont… euh… aviation-militaires.net vous racontera l’histoire bien mieux que Moi !

1 – FAITES CHAUFFER LA COLLE !!!

Pour changer, j’ai commencé par un top-mega-délire-collage

Quelques petits clous dans de la colle à bois, il n’y a rien de mieux pour lester un kit… sauf que là, le nez était vraiment trop petit. J’en ai donc rajouté un peu derrière la baignoire

Le siège est vraiment fin… la baignoire également d’ailleurs. Je vais discrètement scratcher le tout (… ou pas)

 

Comme il me restait de la colle,

j’ai également assemblé les trois bidons… les 2 grands missiles… et les 2 petits (ça va rentrer sous les ailes tout ça !!! ). Même remarque que pour le siège, le gravage est très fin est le montage s’effectue sans souci

 

2 – L’AILE OU LA CUITE ?

Comme j’étais bien parti, j’ai fait un montage à blanc des ailes… et la c’est le drame… Je pensais monter du Tamigawa, je suis vite redescendu sur la planète trompette ! En clair, si on ajuste les deux demi-ailes, l’extrados est trop bas de près d’un millimètre

La correction est simple puisqu’il suffit d’insérer un morceau de CP au milieu et de prévoir un décrochement…

… pour redonner du galbe à l’ensemble

Tout cela serait anecdotique si les deux demi-fuselages et le nez n’étaient pas également affectés par cet ajustement… « surprenant ». Je pense que ma copine Putty ne va pas tarder à répliquer…

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric

** ** ** ** ** ** ** **

Dim 3 Oct 2010 – 23:00

Salut,

Voila d’où ce que j’en suis

1 – « B » NOIR

Comme annoncé, je reste sur du from the box. Pas de scratch dans le pit donc. De toutes les manières, je n’ai pas trouvé une seule photo du cockpit

Curieusement, les couleurs sont assez proches du Berkut que je viens de terminer. J’ai donc peint le pit à l’Humbrol 109 Bleu mat 1ère Guerre Mondiale que j’ai éclairci avec une pointe de blanc (matt 34). J’ai ensuite :
– passé un jus noire à l’acrylique
– posé les décalcomanies
– passé un couche de vernis mat (Revell n° 2) au pinceau

2 – FERMETURE DU FUSELAGE (PNC A VOS POSTES)

Après moult essais à blanc, j’ai fermé le fuselage.

 

Tiens ?! C’est quoi cette pièce ?!?!? OOOH ! [Beeeeeep] !!!

 

Bon, finalement c’est arrangé. Merci à la forme assez biscornue du fuselage (y’a des trous partout !).

 

3 – MISE EN CROIX (si l’on peut dire puisqu’il s’agit d’une aile delta)

Bah… pas grand chose à dire sur le montage en tant que tel. Sympa de voir l’avion prendre forme toutefois :

Enfin si… j’aurais tout-de-même quelques mots à dire à la personne en charge des ajustements !!!

4 – TAMIGAWA… JE T’AIME !!!!!!

La maquette ne pose pas de souci en soit. Certains ajustements sont toutefois très (très) approximatifs…

Avant de monter les ailes et la pièce supportant les dérives ventrales, j’ai été obligé d’ajouter des fixations en remplacement de… rien du tout car il n’y en avait pas ! Malgré cela, la partie arrière s’ajuste difficilement (« y’a comme un défaut »)

 

Une aile s’ajuste parfaitement… mais pas l’autre. La gravure va souffrir…

 

La baignoire s’insère correctement et les finitions sont correctes… exceptées à l’arrière de la verrière. Pas trop grave mais cette partie sera bien visible verrière ouverte

L’avion est au 1/72 mais je ne sais pas à quelle échelle est le nez. Pas assez haut, pas assez large… séance de mastic gratuite à l’arrivée

Le logement du train principal s’ajuste bien… mais est trop court de 0,5 mm

 

La palme revient à l’entrée d’air, élément au combien visible sur ce monoréacteur… et bien jugez de vous-même :

 

Je vais laisser sécher tout cela et démarre une préparation psychologique spécifique en vue du masticage…

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric
** ** ** ** ** ** ** **

Lun 18 Oct 2010 – 0:32

Salut,

Je reviens complétement revigoré pour affronter ce vigoureux dragon !

1 – LIFTING DE LA LÈVRE

Outre une ajustement hasardeux, la lèvre supérieure de l’entrée était passablement épaisse.

Au début, j’ai décidé de passer outre mais très vite je me suis rappelé cette phrase d’une célèbre maquettiste nommé titelouze « je suis foutu, je ne pourrais plus jamais faire de from the box ». J’ai donc décollé l’entrée d’air puis recréée la pièce avec de la carte plastique de 0,3. J’ai également préparé quatre languettes qui vont me permettre de rattraper le jeu au niveau des supports de la lèvre :

Voila ce que ça donne une fois la pièce collée…

et l’entrée d’air refixée

2 – LIFTING DU NEZ

Si vous avez suivi les épisodes précédents, vous savez que le nez s’ajuste de manière imparfaite. Sur les conseils d’un expert du scratch nommé titelouze. J’ai ajouté une épaisseur de carte plastique… puis une seconde en constatant que le rattrapage n’était pas encore idéal. J’ai de nouveau largement ouvert la plaque correctrice afin d’éviter d’emprisonner les gaz corrosifs de la colle :

Et voila de travail (avant/après) :

La maquette est sur son pas de tir le temps du séchage. Désolé pour la qualité des tofs, mon APN supporte mal les effluves de colle :

3 – LIFTING DU VENTRE

Jamais à court de mauvaises idées, Trumpeter a légèrement raté la taille de la trappe. J’ai du fermer cet évidement avec un morceau de CP… que j’ai coupé à raz… puis mastiqué… puis poncé :

Et voila de travail :

4 – MASQUE DE BEAUTÉ

Comme je commençais à m’ennuyer, j’ai passé la traditionnelle couche de putty (délimitée par de la frisquette et lissée à l’acétone)…

poncé… rincé… appliqué une couche d’Humbrol Primer pour voir le résultat des courses :


Tout n’est pas encore parfait. Je vais donc profiter du masticage du nez pour refaire une passe de putty, qui sera cette fois-ci, diluée à l’acétone.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric
** ** ** ** ** ** ** **

Dim 24 Oct 2010 – 0:20

Salut,

Faudrait p’t’êtres que j’avance un peu sur le montage…

1 – « UN NEZ MON CHER !!! » (copyright Panoramix dans Astérix et Cléopatre)

Épilogue de la chirurgie nasale de mon Dragon. J’ai copieusement tartiné le joint car il subsistait un léger retrait (si, si !)

Et voila le travail avec le traditionnel avant/après (cette fois-ci je n’y touche plus) :

2 – PUISQU’IL FAUT QUE JE M’Y COLLE…

Il y avait plein de pièces qui trainaient dans la boîte. Je me suis dit que ce serait mieux de les « ranger » sur le kit. J’ai donc collé…

les trains : rien à dire. Tout s’assemble comme du lego. Certaines pièces ne sont toutefois pas d’une grande finesse…

les volets : j’ai longtemps hésité sur ces volets. Ils sont prédécoupés MAIS les vérins du dessous d’aile les bloquent en position « vaguement horizontale ». Le système choisi par Trompette pour les attaches n’est pas pas très réaliste non plus. Je passe également sur l’ajustement de l’ensemble…

les supports de suppositoires supersoniques : tro’ facil’ ! Tout s’assemble sans colle… excepté pour les deux supports extérieurs dont les fixations sont trop courtes. Du coup, je les mettrais au dernier moment sinon je passerais mon temps à les recoller durant la fin du montage…

L’ensemble HUD et Cie : Oui, je sais : « on ne vois rien ». C’est pas grav’ car je vais meubler un peu cette partie avant le collage de la verrière

3 – THE SCHTROUMPF SYNDROM

En regardant les photos ci-dessus, vous avez peut-être l’impression que mon zinc est devenu bleu. Ce n’est pas faux : j’ai passé une première couche de Model Master Flanker Pale blue (réf. 2130). En fait de pale blue, la couleur fait plutôt penser à du duck egg blue mais bon… pour une fois ou je lâche mes humbrol, je ne vais pas me fâcher avec les gars de Model Master.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric
** ** ** ** ** ** ** **

Mer 3 Nov 2010 – 0:43

Salut,

« OH MIIIIIIIIIINCE !!! » (copyright Chipeur le renard) Ca fait 3 ans que je n’ai pas mis à jour mon post !

1 – SCRATCH DU « HUD » (abréviation de « Head Up Dude’! »)

Je vous avez dit que j’allais un peu scratcher le dessous de la verrière… b’in c’est fait

J’ai ensuite très subtilement collé la verrière… pour me rappeler ensuite que je n’avais pas fait de drybrush sur l’ensemble… Bah… pô grav’ (lisez la suite si vous voulez savoir pourquoi).

2 – LE PERIL VERT

Si vous avez suivi le débat sur ce post, vous savez maintenant que le rendu de mes pots Model Master n’ont aucun rapport avec celui attendu. En résumé, j’avais acheté un set de couleurs Flanker chez Model Master, il y a près d’un an. Je rêvais de m’en servir sur mon Berkut mais l’avis général m’a fait changer mes plans pour une camo splinter (bonne idée d’ailleurs !). J’ai donc ressorti mon fameux set pour mon J-10 et là… c’est le drame…

La couleur de fond qui devait être pale blue est clairement vert amande (Humbrol Duck egg blue en fait). Les autres teintes sont trop foncé ou trop clair par rapport aux couleurs réelles d’un Su-27 Russe :

Source photo : www.red-stars.org

Après les ajustements décevants de ce zinc au look assez quelconque, ce problème de couleur m’a convaincu de finir ce kit honnêtement puis de passer rapidement à autre chose. A compter de ce post je vais donc faire au plus simple pour que le résultat soit correcte tout en sachant que les couleurs de ce camouflage ne correspondront à rien de réel.

Sachant que je suis amateur de what-if, ma réaction doit peut être vous surprendre. Ceci dit, pour Moi, what-if ne signifie pas faire n’importe quoi. La camo Flanker est tout-à-fait réaliste avec les cocardes que je m’apprêter à mettre sur ce zinc de malheur. Je suis donc profondément déçu du résultat final et encore plus de mon achat. Dans la bagarre, ALF m’aura au moins appris qu’il ne faut pas trop se fier aux nuanciers des sites de vente : Now I know…

3 – ATTENTION PEINTURES (INADAPTÉES) FRAICHES !

The show must go on !

J’ai appliqué les deux autres teintes en respectant le dessin Flankerien. Voila ce que ça donne après 3 couches de chacune des 3 couleurs (ce qui nous fait ?). Au fait, la peinture est très réactive à la lumière. Les photos ci-dessous sont sans/avec flash/variation de luminosité. Mon travail nocturne devrait grandement s’améliorer quand j’aurais reçu ampoule « lumière du jour » commandée récemment sur les bons conseils de TURTLE (merci Jean !) :




4 – THE END OF THE ROPE ?

Presque ! Voici l’allure générale de l’avion avec les canard et la verrière simplement posés.

Prochaines étapes :
– Finir de peindre les 4 supo’rsoniques
– poser les trappes
– monter la verrière
– finir les effets de métal chauffé sur la tuyère
– faire les retouches de peinture
– …

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric
** ** ** ** ** ** ** **

Mar 23 Nov 2010 – 14:01

Salut,

Comme promis, je vais finir ce J-10 « dans l’air aigle deux lard ».

1 – JUS(QU’A LA LIE)

J’ai peint la tuyère au metal cote puis ai appliqué un jus acrylique bleuté. Un couche de klir plus tard, j’ai repassé un jus à l’huile assez sombre (2 teintes). Je pense m’améliorer au fil des kits, mais j’ai encore bien du mal à obtenir un effet métal chauffé… ce n’est que partie remise :

J’ai appliqué un jus à l’huile gris assez clair sur l’ensemble de (ce qui reste de) la gravure (après les séances de ponçage). Pourquoi gris clair ? … euh… pour tester :

2 – THE FINAL CUT (copyright Le flamand rose)

Après 1 nuit de séchage, j’ai estompé le tout au coton-tige / essuie-tout. Puis j’ai collé, les bidons, antennes, canard (qui tient décidément bien mal…) et verrière avec de la colle PolyZAP. Voila ce que ça donne :








3 – PUISQU’IL FAUT CONCLURE

Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas pris grand plaisir à monter cette maquette. La belle gravure était pleine de promesse mais une bonne partie a été sacrifié sur l’autel d’ajustements très moyens. Je n’ai pas voulu me lancer sur un travail de regravure sur ce kit car je suis encore grand débutant sur le sujet (un Su-27 est mon souffre-douleur sur le point…).

La plus grosse déception vient du set de couleurs Model Master « spéciale Flanker ». Comme je l’ai longuement expliqué sur ce post, Aucune des trois couleurs ne ressemble de près ou de loin à celle d’un Flanker Russe. Sachant que j’avais acheté ce set pour camoufler trois ou quatre kits différents, je suis un peu amer de constater le résultat sur le J-10…

Dans les points positifs, je continue à m’aguerrir sur la peinture au pinceaux (enamel, acrylique et huile). Même chose pour l’organisation de mon montage, même si il reste encore perfectible (euh… what’s next???)

Pour en revenir au Dragon Vigoureux, il me reste quelques retouches de peinture à faire à la lumière du jour et je pourrais passer à autre chose.

Merci de m’avoir lu et soutenu tout au long de ce montage. J’espère que vous ne serez pas trop déçu par le résultat.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

CIAO / Frédéric
** ** ** ** ** ** ** **