Archives du mot-clé Vought F4U-5 Corsair [Revell 1/72]

Montage Vought F4U-5 Corsair [Revell 1/72]

Lun 29 Sep 2014 – 23:57

Salut,

C’est parti pour la Corsair fest !

ENTRE GRIS CLAIR ET BLEU FONCE

Pour initier ce montage, j’ai appliqué un apprêt gris clair (bombe Tamiya) sur chacune des grappes.


Cela me permettra d’utiliser des couleurs autrement plus claires que le traditionnel bleu marine.

BARBOUILLE TIME

J’ai appliqué les couleurs de bases des détails directement on the grappes. En vrac :
– Humbrol 80 Grass green pour le cockpit, les montants de verrière, l’intérieur du fuselage et les trappes
– Hu 34 white pour les trains et les roues
– Hu 33 black pour l’hélice et le moteur


BROSSAGE ET AUTRES PATINES

J’ai fait un dry-brush gris clair (acrylique) sur le moteur et le tableau de bord. Après séchage, je vais peut-être passer un jus pour atténuer l’effet.


Côté roues et cockpit, j’ai utilisé un wash gris clair de chez Vallejo (acrylique, pas sec sur les photos) :

BOUQUET FINAL !

Pour me mettre du baume au cœur, j’ai terminé par un petit assemblage à blanc :

… ce qui m’a permis de constater les ajustements assez moyens de l’ensemble des pièces maîtresses du kit.

Bon… On fera avec…

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * * * *

Lun 6 Oct 2014 – 23:29

Salut,

Petite avancée sur mon…

COCCINELLE VEGETARIENNE

Le cockpit est terminé ! J’ai passé un jus gris clair sur l’ensemble du pit. Une fois sec, j’ai dessiné les boutons avec un feutre noir de 0.3 mm


Le siège est peins en vert olive également avec le siège vert armée. J’ajouterais des sangles plus tard.

PREMIER EFFET KISS COOL

La finalisation du cockpit me permet de fermer le fuselage puis de coller les ailes :

Constatez l’excellence de l’ajustement !!!!


Enfin, ça c’était avant…

DEUXIEME EFFET KISS PAS COOL

Après vérification, j’ai constaté que :
– la dérive n’était pas dans le même axe que les ailes
– que le bas du fuselage s’était déplacé durant le collage.

Perception de la décolleuse atomique et c’est reparti pour un tour !


Malgré cela, l’aile gauche droite reste légèrement trop haute. J’en viens à conclure que l’aile inférieure, qui est monobloc, doit être vrillée. J’avoue n’avoir pas noté ce détail lors des montages à blanc (shame on me!). Je vais laisser le temps à la colle de prendre à coeur puis j’insérerais une cale pour rétablir le dièdre.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * * * * *

Dim 2 Nov 2014 – 23:34

Salut,

Faute de temps, j’ai un peu de mal pour maquetter ces temps-ci. Il faut dire que mon Corsair ne m’aide pas trop pour le coup…

TROISIEME EFFET KISS PAS COOL

Dans les épisodes précédents, l’aile avait bien du mal à se mettre en place. Le manque de rigidité de l’ensemble provoquant, outre un mauvais alignement, des décollages intempestifs.

Je vous la fait courte : rebelotte ! En ponçant la partie supérieure, le raccord situé en dessous du fuselage s’est décollé pour la… quatrième fois !

nota bene : je parle du joints situé en dessous du cockpit :

Pour avancer sur mon dio (qui est tout de même le but de ce montage !!!), je vais faire un dernier raccord et continuer ce kit. Point positif tout de même, l’avion est intégralement poncé.


EN VOITUUUUUURE !

Pour agrémenté mon dio, j’ai pioché dans mes dernières acquisitions pour en sortir un jeep :

… avec sa remorque :

Je commence à avoir une idée plus précise de mon dio. Dans ma prochaine mise à jour, je vous soumettrais mon plan pour avis.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * * * * *

Jeu 6 Nov 2014 – 0:15

 Salut,
Au niveau des dimensions, je pensais à un carré de 21 x 21 cm. Cela donnerais quelque chose comme ça :


Marrant, en faisant cette rapide mise en place, je m’aperçois que la répartition n’est pas très équilibrée.
 Crying or Very sad   / Frédéric
* * * *

Sam 15 Nov 2014 – 1:21

Salut,

On continue ?

Alooooors… aux dernières nouvelles mon Corsair était gris (primer Tamiya). Pour l’égayer quelque peu, je l’ai entièrement peins en gris clair (Humbrol 128 US Compass grey) à l’exception du nez.

Pour réaliser le camouflage, j’ai décidé d’utiliser une technique dont le test me démangeait depuis bien longtemps : la découpe de masques avec une paire de ciseaux habituellement utilisé pour les loisirs créatifs :

Après des essais individuels sur du papier, j’ai choisi celui qui paraissait le plus réaliste dans un contexte d’aviation :

L’étape suivante consiste à découper de la bande cache Tamiya bien collante avec des ciseaux dont la finesse de coupe n’est pas le point fort. Pour éviter un massacre prévisible, j’ai collé la bande cache sur du support de scotch de plombier que j’avais pris soin de conserver lors d’un bricolage récent. Ce support est idéal car la bande cache se colle et se décolle sans effort. En outre, elle permet d’éviter que la colle de la bande cache ne se dépose sur le tranchant des ciseaux.

Pour rendre mon camouflage moins rectiligne, j’ai fait zig-zager le ciseaux pendant la découpe. Et hop ! Mes masques sont prêts à être posés sur l’avion !!!

Aussitôt dit, aussitôt apposés… sans oublier de marquer les lignes de structures avec un cure-dent :



On passe ensuite à la barbouille de la 1ère couleur (Humbrol 113 rouille en deux couche fines) :

On enlève les masques et voilaaaaa  !



Après séchage complet, il me restera à passer délicatement du papier de verre Tamiya P2000 afin d’éliminer les éventuelles surépaisseurs.

Dans le prochain épisode, je continuerais avec les autres couleurs du camouflage… ou pas.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * *

Ven 21 Nov 2014 – 0:05

Salut,
Voici les dernières nouvelles news de mon montage !
TRICOLORE
Comme annoncé dans ma dernière mise-à-jour, mon Corsair arborera trois couleurs :
– Humbrol 128 US Compass grey
– Humbrol 113 Rouille
et, et, et… Humbrol 70 Rouge brique !et, et, et… et c’est le drame !
Après une première passe, le rouge brique s’est avéré quasiment identique à la couleur rouille. Lors de la seconde couche, j’ai ajouté du noir (Hu 33) au Rouge brique afin de noter une réelle différence de teinte. Voila ce que cela donne au final :


Vous noterez au passage que le nez s’est couvert de noir… mélangé avec une pointe de rouge, histoire de donner un reflet plus complexe. J’ai terminé la phase de peinture avec :
– une passe rapide et légère au papier de verre tamiya P2000 pour éliminer les éventuels amas de peinture dus aux caches
– un voile de vernis brillant appliqué à la bombe.

 

LES COCARDES ! LES COCARDES ! LES COCARDES !!!

Oui, oui… voila ! Je savais bien que j’avais encore des restes d’une planche dédiée au Sukhoi 27 Africains. J’ai donc facilement mis la main sur des cocardes Érythréennes. La déco est d’une sobriété exemplaire (4 rondelles et 2 drapeaux !!!). Pour égayer un peu le tout, j’ai ajouter des chiffres blancs sur le nez et rouge sur les ailes.



Quand tout sera bien sec, je finirais cette phase avec un jus dans les creux puis une couche de vernis mat (pédeo acrylique appliqué au pinceau).

L’avion étant quasiment terminé, je vais pouvoir m’atteler sérieusement au diorama.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * * * *

Mer 26 Nov 2014 – 22:32

Salut,
ATTACHEZ-VOUS !
J’ai terminé l’aménagement intérieur de mon Flibustier en ajoutant les ceintures faites avec :
– de la bande adhésive de 0,5mm pour les sangles
– du stoch alu pour les boucles
Le coussin d’appuie-tête est peins en Sable (humbrol 93 acrylique). Le siège est englué de colle à bois (histoire de ne pas salir le cockpit) avant sa mise en place
LA TOUCHE (QUASI) FINALE

 

J’ai fini les petits détails comme les trois antennes du dessous et les 6 échappements (sans photos) et l’hélice que je garderais noir intégrale (pour une simple question de look) :



Voila ce que ça donne vu de loin (comme Alain) :

C’EST UNE AFFAIRE QUI ROULE !

Sinon, j’ai commencé le peinturlurage de la djip’ en utilisant également du Sable (Hu 93 acry) :

J’ai peins la remorque mais ne suis pas sûr qu’il sera effectivement sur le dio à la fin : time will tell :

Dans la prochaine étape, je finaliserais l’avion avec un couche de vernis mat… ou un jus sable… ou rien du tout. Ensuite, j’attaquerais le gros oeuvre du dio (… et c’est là que tout le monde se dit : « enfin !!! » LOL).

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * * * * * *

Mer 1 Avr 2014 – 16:54

Salut,
Ma 1ère tentative de création d’une base de diorama était passablement ratée. Ne souhaitant pas rester sur cette échec, je vous propose une nouvelle tentative baptisée :
DIORAMA CORSAIR RELOADED
Pour cette seconde tentative, je vais garder mon idée initiale d’un avion et d’un caniveau. Par contre, ce dernier va sérieusement augmenter au niveau de la taille pour simuler un petit canal. Un peu comme celui-ci :
Source photo : Pascal RONZON.com

J’abandonne donc l’idée du sol en latérite pour le remplacer par de l’herbe en flocage.Dernière chose, comme l’avait fort justement suspecté Laurent, la base en calendrier n’est pas très pratique. Exit le carton épais ! Je vais utiliser du polystyrène dense acheté récemment :

NOUVELLE BASE

J’ai repris les mêmes côtes que précédemment. Attendu que la caniveau est nettement plus large, l’avion et le véhicule seront un peu plus serrés qu’avant (… ou pas).

J’ai découpé le caniveau dont les parois sont en biseau. Vous noterez que j’ai laissé un calendrier en carton léger pour faire le fond.

J’ai ensuite solidarisé le tout avec du scotch de masquage :


Pour simuler la canalisation, j’ai recyclé un élément de jouet :


Enfin, j’ai terminé en peignant les bordures avec de l’acrylique marron en tube. Le caniveau et la canalisation seront gris :


Après séchage, j’ai constaté que le gris était un peu trop sombre. Je l’ai donc repeins en gris clair à l’occasion de la seconde couche.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * *

Sam 2 Mai 2014 – 15:46

Salut,

Le temps est bien pourri. C’est idéal pour finir un dio, non ?

SEMIS DE GAZON

Pour agrémenter mon sol, j’ai planté du gazon trouvé dans des accessoires ferroviaires.


Pour casser le côté uniforme (… et passablement convenu) de l’herbe, je l’ai gratté à plusieurs endroits avec la pointe d’un petit tournevis plat. Cela a eu pour effet d’arracher l’herbe. J’ai ensuite badigeonné avec de l’acrylique ocre fortement diluée afin de simuler des plaques de terres/boues :




POSE DE LA BARRIERE

Pour éviter que des maladroits ne tombent dans la rigole, j’ai ajouté une barrière composée : d’épingles (peinte en gris alu) et de fil de pêche. Le fil entoure chacun des poteaux et est fixé avec un pointe de colle cyano :




Voila ce que ça donne au final :


EVACUATION

Pour agrémenter un peu ma rigole, j’ai réalisé des coulures de wash Vallejo. Pour ce faire, j’ai mélangé (au pif) du « Terre désert » plutôt jaunâtre avec « Terre européenne » qui est plutôt brun. Le résultat donne un côté saumâtre dont je me contenterais :


EN VOITURE

Pour ceux qui ont oublié le début de l’histoire, mon projet comporte un F-4 Corsair, une jeep et une remorque. J’ai rapidement fini ces dernières avant d’entamer la suite :


L’ACCIDENT

Les conditions sont (enfin) réunies pour le drame. Dans mon scénario, la jeep entame un marche arrière non contrôlée qui aboutie à la chute de la remorque dans la rigole. Pour ce faire, j’ai commencé par tordre deux poteaux

puis étudié des angles de chute en faisant réellement reculer le kit dans l’écartement des poteaux :

1ère essai : bof bof…

2ème essai : bingo !

LE FAUTIF :

Il restait juste à ajouter le conducteur maladroit. Extrait d’une boîte Airfix (WWII USAF personnal), je l’ai fixé dans le socle à l’aide d’une épingle planté dans une botte. Il ne reste alors qu’à le planter dans l’herbe :

Et voilaaaaaaa !

THE BILAN

Mon premier montage sur dioramas a été plus que laborieux. Il m’aura toutefois appris beaucoup sur la pertinence de certains matériaux… et l’inadéquation d’autres. Je remercie tous ceux qui m’ont suivi et conseillé sur ce montage. J’essaierais de faire de meilleures photos durant le week-end.

A bientôt pour de nouvelles aventures.

pirat  / Frédéric

* * * * *

Dim 10 Mai 2014 – 0:20

 Salut,
J’ai écouté et mis en oeuvre les bons conseils transmis car quelques sympathiques forumeurs.
Alors, c’est reparti !Pour agrémenter le fond de la rigole, j’ai récupéré (de gauche à droite) :
– de la mousse sur un muret en brique
– du sable d’une plage Bretonne
– des graviers d’aquarium (tout blanc, au milieu en bas)
– du graviers pour oiseaux.J’ai préparé ces ajouts en :
– désolidarisant les brins de mousse
– donnant un bain de wash « terre » et « sable » aux graviers et au sable

Puis j’ai réparti ces derniers sur le fond de la rigole. Après moulte essais, j’ai réduit le nombre de graviers au strict minimum. La mousse m’a permis de combler des interstices qui s’étaient formés de part et d’autres du tuyau d’évacuation. Pour fixer le tout, j’ai répandu sur l’ensemble une solution de vernis mélangé à un peu de colle blanche :


J’ai ensuite déplanté délicatement chaque poteau afin de les repeindre plus aisément (à l’enamel rouge brique). Pour assurer le coup, j’ai créer un gabarit qui m’a permis d’éviter toutes coulures intempestives :Pour le fun, j’ai ajouté un morceau de tôle rouillée dans la rigole. Je l’ai réalisé à partir d’un emballage alimentaire.

Et voilaaaaaaaaa !

Je vous remercie encore pour m’avoir apporté vos conseil tout au long de cette première création sur diorama. Je vous propose de retrouver les photos finales sur ce lien.

A bientôt.

pirat  / Frédéric